10 mai 2012 | 1 commentaire

« Si vous êtes constamment fermé, vous ne pouvez rien recevoir.
Si vous êtes constamment ouvert, vous ne pouvez rien retenir de ce que vous avez reçu.
Vous devez être comme les ailes d’un oiseau :
ouvrez et fermez, ouvrez et fermez… avec une souplesse parfaite. »
Gurumayi

En Qi Gong, beaucoup de mouvements sont décrits poétiquement avec ces 3 espèces d’oiseaux.

« L’aigle déploit ses ailes », un des mouvements du Wu dang Qi Gong, est parfaitement adapté au printemps. Il favorise l’ouverture des méridiens Foie-Vésicule biliaire.
Il améliore la circulation de l’énergie dans les bras, ouvre les méridiens des bras. Constitue une ostéopathie crânienne naturelle et peut soulager certaines migraines.
Autres effets : « régularise la distribution de l’énergie et du sang du foie dans tout le corps et dénoue les blocages, dissipe les stagnations d’énergie et de sang, calme les crises émotionnelles, détend le tonus des muscles et les crispations. »

« S’il n’y avait qu’un seul mouvement à conseiller pour un civilisé stressé, ce serait celui de « l’aigle ouvre ses ailes »" Y. Réquena

This entry was posted on Jeudi, mai 10th, 2012 at 08:29 and is filed under citation, conseils pour la pratique, les saisons. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “La grue blanche, l’hirondelle, l’aigle : les oiseaux du Qi Gong”

Florence Says:

Que c’est beau !
Merci pour tous ces conseils précieux.

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire