1- L’automne : le temps de la récolte

Voici quelques infos issues de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la philosophie du Tao sur la saison de l’automne..

Ça peut nous aider à comprendre certains états physiques et psychologiques que nous traversons durant cette période.

L’automne est dominé par l’énergie de l’élément métal.
Cela se réfère à son côté tranchant, coupant qui sépare.
L’automne est le moment propice pour structurer, séparer ce qui doit l’être, faire de l’ordre.

Les deux méridiens principaux liés à la saison sont

« poumons « le maitre de l’énergie et « gros intestin».

qui agissent sur

l’odorat, la gorge, la voix, la peau, les cheveux .

Le chiffre du métal est le 9.

Sa couleur est le blanc et son animal le tigre blanc

C’est un temps de recueillement. L’humeur devient sédentaire. Comme la nature qui se met en position de protection avant l’hiver, on a tendance à un repli sur soi.

L’excès d’enthousiasme des saisons précédentes est freiné, « rafraîchi » par l’émotion de l’automne liée au métal, la tristesse.

Un déséquilibre dans le fonctionnement des méridiens du poumon et du gros intestin peut amener à des états mélancoliques ou pessimistes.

Mais on peut trouver de la joie dans la satisfaction du devoir accompli après le dur labeur de l’été. C’est le moment de récolter les fruits.

Alors pour ne pas se laisser entrainer dans la tristesse et contrecarrer les rhumes et autres maladies du système respiratoire, on peut :

- faire de grandes respirations en marchant, si possible dans la Nature (qui est sublime avec toute sa palette de couleur), en prenant bien conscience des odeurs et parfums comme par exemple celui de la terre humide, des champignons, des feuilles desséchées, …Respirer à plein poumon.

- pratiquer des exercices qui ouvrent la cage thoracique pour développer et fortifier les poumons comme ceux de la grue en Qi Gong ou le chameau en Yoga. Répéter les exercices dynamiques 9, 18, 27, …fois.
Faire l’enchaînement du Qi Gong des poumons. (vidéo des 8 mouvements)

- chanter, parler, mais sans forcer sur la voix. Apprendre à bien placer sa voix.

- Trouver des occasions d’être satisfait du travail accompli, comme par exemple mettre de l’ordre dans une armoire ou dans ses papiers,…

Je vous souhaite une belle récolte